Lorsque nous faisons une recherche google, nous tombons sur une panoplie de liens sur des dizaines et dizaines de pages webs. 

Lorsque nous créons un site web, nous allons tous faire une recherche internet pour le retrouver. Surprise! Nous ne le trouvons pas ; il est complètement invisible. 

Comment apparaitre dans le haut des premières pages des moteurs de recherche peut s’avérer bien plus compliqué qu’on le croit. Comment s’y prendre? Réponse très simple :  le référencement. 

Le référencement correspond à l’ensemble des techniques permettant d’améliorer la position du site internet dans les résultats de recherche et, également, à en optimiser sa visibilité.

Ainsi, le référencement est au coeur des stratégies marketings puisqu’il représente un énorme enjeu commercial. Particulièrement de nos jours, avoir sa place dans l’univers web en fait baver plusieurs. À savoir que 75% des internautes ne vont jamais après la première page des moteurs de recherche.

Source : https://blog-fr.orson.io/web-marketing/100-statistiques-sites-internet-2018

Pour s’aventurer davantage dans le monde du référencement web, il faut connaitre les 3 types de référencement existants :  

1. SEO

Le sigle SEO signifie « search engine optimization ». C’est le référencement à son état pur. Il existe plusieurs techniques de référencement : optimisation des balises HTML, rédaction du contenu (mots-clés et images), liaisons externes (netlinking). Grâce à ces techniques gratuites de référencement, les moteurs de recherche propulseront le site web dans les meilleurs résultats de recherches web. Important de savoir que, malgré la gratuité de ces techniques, elles demandent une expertise pour avoir un résultat réellement optimal.

2. SEA

Le sigle SEA signifie « search engine advertising ». C’est, en d’autres mots, le référencement payant, qui apparait sous forme de liens commerciaux ou de liens sponsorisés. Ce sont des publicités sur Google, Bing, Exalead ou encore Yahoo. Cette méthode permet d’avoir une visibilité accrue, voir optimale. Cette même méthode est facilement applicable ; il suffit d’acheter des mots-clés correspondant à l’activité prédéterminée. À savoir que plus un mot-clé est en demande, plus il coûte cher. 

3. SMO

Le sigle SMO signifie « social media optimization ». Les réseaux sociaux, comme vous vous en doutez, ont une place de roi dans la vie des consommateurs. Ce type d’optimisation consiste à augmenter la visibilité de l’entreprise sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+ ou Youtube. 

 

Pour conclure, il est important de garder en tête qu’avoir un site avec un développement web exceptionnel et un design graphique hors-norme ne suffit pas. Sans un référencement web adéquat, vous demeurerez invisible aux yeux de vos internautes cibles.